C'est en voyant l'univers tel qu'il est que le processus de création est déclenché. Et c'est dans ce vertige de l'esprit que l'universel prend forme. Je suis d'abord captivée par les pensées exprimées dans l'espace, la gestuelle et les attitudes corporelles.

Dans un journal de bord, je note mes observations et j'esquisse des schèmes que je nomme aussi des "Émotiogrammes". L'attention que je porte à la qualité plastique de la ligne est à la base de mon travail sur laquelle s'appuie ma recherche picturale. C'est à partir de signes graphiques abstraits (schèmes) et un réseau linéaire que se prépare la création du tableau. L'agencement et la de certains motifs ramènent à l'idée, du mouvement, d'une chorégraphie.

L'oeuvre s'élabore à partir d'un jeu d'oppositions; c'est à dire entre l'intention et l'intuition, le pictural et le linéaire, la liberté et le contrôle du geste, l'opacité et la transparence. Pour enfin en arriver à un équilibre dans la composition du tableau.

L'espace pictural est un lieu d'exploration où on peut tout refaire à partir de ligne et de couleurs.

J'accorde une grande importance au processus créateur sans ces étapes, c'est à dire: la gestation des idées, la recherche, le choix des supports, des médiums et l'exécution.

Ce qui complète l'oeuvre et le processus, c'est l'étape de la présentation. Je souhaite, une lecture poétique de la part du spectateur qui l'amènera à s'approprier l'oeuvre, à «inviter celui auquel le tableau est présenté à déposer là son regard, comme on dépose les armes» (Jacques Lacan).

Peindre c'est plus qu'un plaisir, c'est aussi une responsabilité sociale et culturelle de marquer son temps, d'entretenir ce questionnement et l'émerveillement. C'est aussi de frayer un chemin pour la reconnaissance de l'émotion humaine. C'est également partager un lieu où l'on peut comprendre et tout refaire à partir de lignes et de couleurs.

Ce qui m'intéresse c'est la personne dans son entier en interaction avec son univers. D'observer l'ambiguïté qui existe entre le verbe et le geste. En résumé, c'est la communication non-verbale qui me captive et de communiquer ainsi à travers mes créations ce petit bout de vie que j'ai observé: une impression et à chaque regard une nouvelle histoire.