Démarche

Slider

Trouvant ses assises dans l’exploration de processus picturaux, ma recherche est essentiellement expressionniste et formelle. Plus précisément, j’explore les qualités plastiques de la matière en jouant avec la ligne, les contrastes chromatiques, mais aussi par une alternance entre l’opacité et la transparence, entre le mat et le lustré. C’est aussi un exercice entre le contrôle et une adaptation aux aventures que la matière propose.

Les références de l’œuvre se retrouvent à l’intérieur, c’est donc en explorant les nuances avec les jeux de comparaisons et d’associations qu’un dialogue s’établit dans l’œuvre même. La qualité plastique de la ligne demeure le point de départ de la majorité de mes œuvres. Elle permet de contenir des couleurs, circonscrire des formes. Elle guide mon geste et traduit mon mouvement, comme une danse que j’entreprends avec l’œuvre. Le résultat oscille entre abstraction et figuration où l’expression de soi témoigne d’un processus intuitif, expressionniste.

Alors que le sujet de mon travail est la qualité même de la matière, les thèmes abordés par exemple : Rien à comprendre, Un pont pour Gauguin, I am a pretty monster, Jardin, Peindre avec le feu, Mosaïque délinquante, Essai sur vinyle et la fluidité, transcription… ne sont qu’un support ou prétexte à ce jeux d’exploration. Les œuvres abstraites me permettent d’explorer la tâche et les jeux chromatiques alors que j’utilise la ligne pour suggérer des compositions plus près de la figuration. Pour donner formes à cette recherche, je dépose le pigment sous forme de lignes sur des films de plastique créant ainsi des pellicules et des feuils de pigments que je superpose par un transfert par couches sédimentaires. Sans d’emblée connaitre ce que l’œuvre sera, c’est la dernière couche qui sera la première visible superposition de couches. Comme des pages qui gardent en mémoire des traces qui construisent une histoire, j’archive mes moments présents, j’archive des états d’âmes.

Dans un monde où nous devons revendiquer pour exister alors je vais revendiquer le pouvoir de disparaitre de soi et comme une méditation de se retrouver en soi pour disparaitre d’un monde qui est parfois glauque, anxieux et carré. Je vous propose un moment un moment YIN le temps de se raconter une histoire.